Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR)

L’AIPR est une autorisation d’Intervention à Proximité des réseaux enterrés et aériens obligatoire depuis le 1er janvier 2018. Elle permet d’éviter de nombreux accidents graves provoqués par des explosions (gaz…) et des électrisations ou électrocutions électriques.

Trois niveaux de formation

Qui est concerné ?

Les salariés intervenants directement dans les travaux à proximité des réseaux aériens ou enterrés, soit en tant qu’opérateur d’engin, soit dans le cadre de travaux urgents.

Les conducteurs : conducteur de bouteur, de chargeuse, de pelle hydraulique, de chargeuse-pelleteuse, de niveleuse, de machine de forage. Conducteur de grue à tour, de grue mobile, de grue auxiliaire de chargement. Et enfin, de conducteur de plateforme élévatrice mobile de personnes, de chariot automoteur de manutention à conducteur porté, de pompe et tapis béton…

Durée :

1 à 2 jours en fonction de l’expérience

Qui est concerné ?

Les salariés de l’entreprise de travaux intervenants en préparation administrative et techniques des travaux (chef de chantier, conducteur de travaux). Pour tout chantier de travaux, au moins un salarié de l’exécutant doit être identifiable comme titulaire d’une AIPR encadrant.

Durée :

1 à 2 jours en fonction de l’expérience

Qui est concerné ?

Le salarié du maître d’ouvrage ou du maître d’oeuvre devant intervenir en préparation ou suivi des projets de travaux.

Pour tout projet de travaux, au moins un salarié du maître d’ouvrage ou de l’organisme intervenant pour son compte, doit être identifiable comme titulaire d’une AIPR concepteur.

Par conséquent, pour tout prestataire en localisation des réseaux ou en récolement de réseaux neufs voulant être certifié, au moins une personne doit être titulaire d’une AIPR concepteur.

Durée :

1 à 2 jours en fonction de l’expérience

L’attestation de compétences est délivrée après un examen par QCM encadré par l’état datant de moins de 5 ans. La limite de validité de l’AIPR ne peut dépasser la limite de validité de l’attestation de compétences.